Flux RSS

Dans le respect

Lors de chaque séance, et il en va de même pour tout mes collègues, le mot d’ordre est le respect. Respect de l’individu, de son parcourt, de ses croyances…

L’éthique, lors de la pratique, interdit toutes formes de jugements, quel qu’il soit. Le consultant à pour vocation d’entrer en empathie avec la personne, de comprendre les souffrances aux travers des quelles elle est passée pour se retrouver à ce moment de sa vie, dans ce qui lui semble être une voie sans issue, et surtout, une fois la charge émotionnel amenée à son niveau le plus bas possible dans le temps présent, permettre à cette dernière de faire par elle même les liens qui peuvent lui permettre de dépasser le doute de soi et ainsi être capable de faire de vrais choix plus positifs afin de créer le futur qu’elle désire vraiment.

La notion de respect tient aussi au rôle du thérapeute, il laisse tout pouvoir au bénéficiaire lors de sa séance. Pour résumer ce qui se passe, je crois que l’on peut parler d’un apprentissage à l’apprentissage. A l’aide du test musculaire, moyen efficace d’entrer en communication avec le système de croyance, nous cheminons dans une série de grille de lecture étant comme des balises ayant pour but de faire prendre conscience à l’individu du schéma limitant dans lequel il se trouve. La notion de respect est donc très importante. Le but avoué est de rendre une autonomie plus grande à l’être. Rappelez vous de ce slogan : « Si tu donne un poisson à un homme, il mangera un jour. Si tu lui apprends à pécher, il mangera toute sa vie. »

C’est bien là le sujet, la notion de respect que je tente de vous partager ici tient à la dimension active de ce mode d’accompagnement et repose sur la croyance qu’une fois l’individu mieux compris par lui même, il peut appliquer la formule du « Feel/Want/Willing » Comment je me sens, ce que je veux et ce que je suis près à faire pour obtenir ce que je veux…

Le consultant est en réalité un vecteur, un intermédiaire entre le bénéficiaire dans sa globalité, et la conscience de ce que nous croyons être. Il y a ceci de respectueux que si l’être croit que le grand schtroumpf avec des grandes dents existe, et que le test musculaire indique que ce n’est en rien un stress pour le système de croyance, c’est OK.

Le mot respect s’inscrit dans l’acceptation de ce qui est le mieux pour la personne dans le temps présent. Il est des vérités qui peuvent paraître absurde, et qui ont pour but de nous protéger de croyance plus dommage à notre épanouissement. Il n’est en aucune manière question de normaliser la personne pour l’aider à correspondre à un schéma stéréotyper, canevas d »un mode de pensée unique. Nous sommes tous des individus uniques, avec un parcourt de vie ne ressemblant à aucun autre. Ces dernier s’inscrivant dans des arcanes nous étant communes. Donc, il n’y a aucune raison pour poser un jugement sur ce qui nous à conduit à être nous même, renforçant le chagrin et la culpabilité, mais bien permettre à l’être de (re)trouver les ressources étant en elle pour cheminer vers son accomplissement…

Lire l’article précédent

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: Le temps présent est le sujet « reparateurdevie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :