Flux RSS

La suite des pré-test: les surcharges

lorsque nous testons le deltoïde antérieur, la contraction, l’extension, et le controlatéral. Cette démarche a pour but, une fois encore, d’augmenter la fiabilité du test musculaire.

La contraction, c’est quand nous exerçons une pression légère sur les avant bras de la personne en direction de son corps…

L’extension, c’est lorsque la personne a les bras le long du corps, et que le consultant, exerçant le mouvement inverse à celui cité ci plus haut, applique une légère pression pour ramener les bras vers lui…

Le controlatéral, hé bien c’est un mélange de la contraction et de l’extension. Si le bras gauche est testé en extension, au même moment le droit sera testé en contraction. Et inversement, si le bras droit est testé en extension, au même moment, le gauche le sera en contraction.

La plupart des informations seront testées de ces quatre manières, le but avoué est une fois encore de s’assurer de la plus grande fiabilité des réponses obtenues lors du test.

Lorsque l’on a vérifié l’hydratation suffisante du corps pour faire ce travail, le pré-test suivant est celui des surcharges. Nous allons stresser le corps d’une manière plus subtile. Chaque main est polarisée, comme l’est, en quelque sorte, une pile électrique. Nous allons profiter de ce fait pour se prêter à l’exercice que je vais vous décrire. Dans la réalité, la chose prend 10 à 15 secondes, dans les mots, nous allons voir.

La position de test est toujours la même, debout, bras tendus à 30°, le praticien est assis, ses mains posées sur les avant bras du bénéficiaire, main gauche sur l’avant bras droit, main droite sur l’avant bras gauche. Une pression légère est appliquée, deux secondes tout au plus. Le consultant va ensuite inverser ses mains, main gauche sur l’avant bras gauche, mais droite sur l’avant bras droit, et exercer une légère pression. Et de nouveau, main gauche sur l’avant bras droit, main droite sur l’avant bras gauche et exercer une légère pression.

La même chose va être appliquée sur un seul bras à la fois en contraction.

Pour l’extension, nous allons pratiquer de la même façon, sur les deux bras en même temps, puis sur un seul à fois.

Si le facteur stress qui est de changer la polarité à trois reprises fait déverrouiller le muscle, ou qu’il ne le fasse pas, nous allons utiliser le test musculaire avec une main, alors que de l’autre, nous allons effectuer une localisation de circuit. Pour se faire, la main va être placée à 15 centimètres du corps. Placée à trois endroits distincts, définis par la médecine chinoise comme des centres énergétiques d’importance. Nous les corrigeons lorsque le muscle, par changement d’indicateur( si le muscle verrouillait et qu’il déverrouille, ou inversement) nous indique le(s)quel(s) de ces derniers en ont besoin. Et portons une attention particulière sur l’aspect symbolique de la correction, c’est avant tout la prise de conscience qui est le but de l’ensemble de ce travail.

La suite des pré-tests

Revenir à l’article précédent

Publicités

À propos de reparateurdevie

réparateur de vie itinérant, sur les routes parce que je crois que le monde peut être meilleur...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :